Et pourquoi pas ?

etpourquoipas

 

Je tiens aujourd’hui à vous parler d’un livre qui relate l’histoire d’une jeune femme : Meryem Belmokhtar ayant un parcours de vie captivant dans lequel elle partage ses moments de doute, de remise en question et de recherche de spiritualité. En bref, un livre remplit de leçons de vie.

Cette « mompreneur » comme elle le dit, nous expose avec simplicité et transparence son vécu qui je l’avoue par moments éveille en soi des souvenirs qui parfois peuvent toucher mais aussi révolter. La discrimination dont elle parle ne laisse évidemment pas sans trace.

Ce qui en ressort c’est cette volonté de réussir, d’atteindre ses objectifs malgré les obstacles. Elle trouve la force de rebondir quoiqu’il arrive grâce au soutien de ses proches qui ne l’abandonnent à aucun moment.

Meryem Belmokhtar, auteure de ce livre est fondatrice et gérante de sa boutique Candine spécialisé en « bonbons Halal », une activité professionnelle qui lui a permis avec la volonté de notre créateur d’être disponible pour sa famille mais aussi et avant tout de se rapprocher d’Allah Le Sublime.

Cette jeune femme est de ce fait un exemple de courage, de détermination et d’ambition qui peut vous permettre chère lectrice de voir que tout est possible et comme elle le dit : et pourquoi pas VOUS ?

C’est bien évidemment un livre que je vous conseille de lire et qui à coup sûr pour certaine vous plongera en arrière dans vos souvenirs d’enfance ou votre parcours de vie.

Je vous en dis pas plus …

Il n’y a plus qu’à lire Mesdames !

Affectueusement votre sœur Hayat B.

(P.S : Rien n’est commercial lorsque je vous parle d’un livre, d’une association ou autres. Je tiens simplement à partager avec vous.)

 

Tous droits réservés

 

Allé c’est décidé je porte le Hijab !

imageshijab

 

Après avoir eu la chance de vivre ce mois béni de ramadan il est temps de se lancer !

Oui toi ma sœur qui souhaite porter le hijab, c’est à toi que je m’adresse aujourd’hui.

Tu éprouves certainement des difficultés de toutes sorte à le porter. Peut-être trouveras-tu le moyen de te lancer avec la volonté de notre créateur, en lisant ce qui suit.

Une chose est sûre tu n’es pas tombé sur cet article par hasard puisque le hasard n’existe pas.

Il n’y a pas une personne sur ton chemin que tu rencontreras sans raison car Allah le Très Haut est connaisseur de toutes choses.

Tu souhaites depuis quelques temps porter le hijab mais tu as peur, tu appréhende à cause du regard des autres, tu attends le moment opportun pour le porter … Alors ce billet est pour toi !

Porter le hijab demande au préalable une préparation aussi bien spirituelle que psychologique alors voici quelques conseils qui je l’espère te permettront de sauter le pas !

1- Préparation psychologique et spirituelle

Détermine les raisons qui te motive à le porter : est-ce un effet de mode ? ou alors pour bien te faire voir par la communauté ? Pour l’amour d’Allah Le très Haut ? ou alors par obligation familiale ?

Saches que tu ne dois faire les choses que pour ton créateur et uniquement pour lui.

L’obéissance et le respect du décret d’Allah Le Glorieux doit faire partie de ta ligne de conduite.

L’opinion des autres ne comptent pas !

2- Bien comprendre la signification du voile

Par le voile tu te préserve du regard des hommes, tu préserves tes formes et par cela tu te rapproches d’Allah le Sublime.

Je me souviens de ce sentiment de bien-être et de fierté lorsque je l’ai porté pour la première fois. J’ai tout simplement ressenti la miséricorde d’Allah le Sublime ainsi que sa lumière m’atteindre et quel beau ressenti !

3– Avoir conscience des premiers regards

Lorsque tu auras pris la ferme décision de porter le hijab, tu auras l’impression que tous les regards se portent sur toi et que toutes les personnes que tu croiseras sur ton chemin te fusillent du regard.

Mais est-ce réellement le cas ? Ne serait-ce pas plutôt ton imagination qui te fais voire des choses qui finalement n’existe pas ou alors qui sont portés sur autre que toi ?

Sache que le fait de donner trop d’importance à ce que peuvent penser les autres à une influence sur ta propre perception des choses.

Oublie donc le regard malveillant de certaines personnes.

Arrête de penser à ce que les autres peuvent penser de toi !

Il y en a certainement parmi ces personnes qui croiseront ton regard qui te jugeront, qui te critiqueront et t’insulteront mais après tout lorsque tu rentres chez toi tu refermes ta porte et laisse tout cela derrière toi.

Garde en tête que tu as le monopole de ta vie et que tu as le choix de voir uniquement ce qui te plaît et de jouir de ton corps comme bon te semble.

 

4- Ta façon de porter le voile

Porter le voile ce n’est en aucun cas se donner un style afin de devenir le modèle de nombreuses femmes ou encore paraître moins « pratiquantes » et donc être acceptée par les autres.

Il est nécessaire de rester dans la simplicité.

Tu dois plaire uniquement à Allah Le Glorieux.

Laisser apparaître quelques mèches ou encore ne pas couvrir son coup et le porter façon turban à long terme afin de ne pas heurter le regard de tes amies ou de tes collègues de travail n’est en aucun cas la solution.

(Je tiens à tiens à dire que je ne juge absolument pas ces femmes qui le porte façon turban parce qu’elles pensent bien faire malgré tout et puis nous sommes tous pêcheurs.)

Tu dois donc faire les choses pour toi même (après notre créateur) et non pour plaire aux autres ou te faire accepter des autres.

Sache que celles qui ne t’acceptent pas telle que tu es n’est pas digne d’être ton amie.

 

5- Travaille ton mental

Prépare-toi à d’éventuelles réflexion sur ton voile, à des propos discriminatoire ou encore raciste de certaines personnes mal intentionnées.

Reste maître de toi et feins ne pas les entendre et ne relève en aucun cas.

Ton épreuve sera de ne pas rendre la provocation par la violence ou l’agression verbale.

TON Objectif est de porter le voile :

Tu dois donc faire preuve de détermination = motivation = confiance en soi = mise en application = assurance

Résultats : augmentation de ta foi et bien-être assuré !

COMMENCE PETIT A PETIT

*Phase de visualisation (s’imaginer avec son voile, se voir déambuler dans les grandes surfaces confiante et fière)

Allie tes émotions et ton ressentie pour te faciliter le jour J

*Phase de répétition positive : Répète-toi aussi souvent que possible ces affirmations positives ci-dessous.

Je vais y arriver, tout va aller pour le mieux je me sentirais mieux une fois avoir porter le hijab, je fais abstraction des mauvais regards car je connais les bienfaits du port du voile

*Phase de préparation (achat, commencer par le porter à la maison, commencer par le turban, s’apprécier avec, se valoriser : je suis belle, le voile me rend plus zen et me rapproche de mon créateur)

*Phase final : mettre en application et sortir avec pour la première fois

Tu as réussi : félicite-toi et soit fière de toi ! Tu viens de réaliser une grande étape.

Fraternellement Hayat B.

Tous droits réservés

Ramadan Coaching

 

téléchargement (66)

Nous voilà à l’approche du mois de Ramadan, ce mois béni dans lequel il nous est demandé de jeûner jusqu’au coucher du soleil, d’améliorer ainsi son comportement, de multiplier les bonnes actions et de délaisser les mauvaises, de faire preuve de sagesse, de modifier et d’améliorer son rapport aux autres etc.

L’arrivée de ce mois béni se prépare spirituellement mais aussi physiquement et psychologiquement.

Nombreuses sont celles et ceux qui appréhendent un mois où les conditions parfois climatiques peuvent rendre le jeûne plus compliqué, d’autres encore se plaignent déjà de devoir se priver de nourriture du moins de ne pas pouvoir s’alimenter à leur guise pendant la journée ou encore certains se prédisposent à être malade, à avoir des maux de tête parce que pas assez de caféine ou alors des douleurs abdominales, une fatigue extrême, des malaises enfin bref toute une panoplie de maux imaginaire parfois !

Il est primordial de prendre conscience que nos émotions, nos pensées, nos croyances ont un effet immédiat sur notre comportement.

Notre façon de voir les choses déterminent automatiquement votre comportement et vos émotions.

Se laisser submerger par des pensées négatives, penser débuter un mois de ramadan dans de mauvaises conditions est totalement vrai à partir du moment où vous vous autorisez à valider vos croyances.

A l’inverse, si vous travaillez sur votre mental et que vous accueillez ce mois béni de la meilleure façon qu’il soit, vous n’en verrez que les bénéfices et non les contraintes.

Cessez donc de vous rendre la tâche difficile, de vous dérouler un tapis rouge glissant sur lequel bien évidemment les chutes ne pourront être évitées.

Voyez en ce magnifique mois une bénédiction, l’occasion de faire un travail sur soi, de vous surpasser, de multiplier vos invocations qui peuvent également concerner votre souhait d’être meilleur, plus déterminée, plus motivée.

Plutôt que de subir des journées certes longues, savourer ces jours particuliers et uniques et donnez-vous la chance de changer positivement, d’être ce que notre doux créateur attend de nous : des êtres sages et doués de raison.

Bon Ramadan à vous …

Avec toute mon amitié, votre sœur Hayat B.

Tous droits réservés

Garder sa ligne de conduite

thMLYILAIJ

Il est difficile de tenir un objectif, de le tenir sans dévier de sa trajectoire et surtout d’arriver au bout.

Pour arriver au but il n’y a pas plusieurs solutions : le déterminisme et la volonté sont de rigueur.

Je prends l’exemple d’un parcours de vitesse en voiture. Lorsque vous êtes prêt à démarrer et que vous appuyer sur l’accélérateur, personne si ce n’est vous, ne peut vous empêcher d’avancer.

Vous devez ceci dit faire preuve de délicatesse et de sang-froid. Si vous appuyez sans mesurer la pression que vous mettez sur l’accélérateur vous n’arriverez pas à avancer.

Mettez-vous en situation et imaginez-vous à l’intérieur de ce véhicule. Vous avez un parcours à réaliser vous devez éviter les obstacles coûte que coûte, vous vous concentrez sur votre parcours et au surplus vous devez maîtriser votre volant.

Si vous vous laissez envahir par le stress et les pensées négatives du style : « c’est trop dur j’y arriverai pas ! » ou encore « je vais aller droit contre le mur » vous ne pourrez que valider vos pensées négatives et vous convaincre qu’elles étaient justes.

L’idée est donc de faire l’inverse et de se concentrer uniquement sur son objectif final, de voir et d’imaginer sa réussite.

Anthony Robbins, coach et formateur américain nous fait part de son expérience lors d’une initiation à une course de voitures.

Lors de cet apprentissage, Anthony Robbins devait à tout prix éviter de rentrer contre un mur mais la peur et la conviction qu’il ne pouvait éviter l’obstacle l’emportaient sur le contrôle et la maîtrise de soi.

Après plusieurs tentatives, il réussit enfin à gérer ses émotions et cela uniquement grâce à une seule chose : la conviction absolue qu’il arriverait à éviter l’obstacle et qu’il avait finalement les capacités de changer sa façon de penser.

La morale de cette histoire est qu’il est possible de changer sa façon de penser et de réussir ses objectifs.

Soyez donc convaincus coûte que coûte que vous pouvez réussir à atteindre votre but et que vous êtes la seule clé de votre réussite avec l’aide d’Allah Le Très Haut.

Affectueusement Hayat B.

Tous droits réservés

 

 

 

 

 

Be and stay positive

téléchargement (65)

 

N’entrez jamais en conflit avec les personnes qui vous découragent ou qui vous coupent l’herbe sous le pied.

Ces penseurs négatifs seront toujours là pour s’opposer à vous, vous faire perdre espoir et éveiller en vous un sentiment de peur qui automatiquement vous retardera ou pire encore vous nuira.

Faites l’oreille sourde lorsqu’ils vous déconseillent de vous lancer dans votre projet. Ils ne projettent finalement sur vous que leur propre peur.

S’ils vous disent « tu vas échouer, tu n’y arriveras pas c’est trop compliqué » répondez leur simplement « tu as tenté de réaliser ce projet également ? » Bien évidemment sa réponse sera « non » mais ils seront toujours quoi vous répondre en prétextant qu’ils connaissent une personne qui a échoué.

Restez coûte que coûte positive et faites bien entendre chez vos interlocuteurs que vous n’êtes pas cette personne.

Restez imperturbable et développez votre carapace mentale et psychologique sans jamais douter de vous, de vos capacités.

Immunisez-vous des phrases négatives et contreproductives.

Utilisez ces remarques négatives dans le bon sens. Démontrez justement à ces personnes qu’elles ont eu tort de vous avoir sous-estimé.

Nombreuses sont les personnes connues ayant échoué ou étant parti de rien qui ont réussi malgré toutes les oppositions et découragements auxquels ils ont dû faire face.

Monsieur Honda est un exemple parlant : après de nombreuses tentatives de réussite il s’est vu à de nombreuses reprises rejeté, on lui a ri au nez, on l’a humilié et pourtant il n’a jamais abandonné parce qu’il était absolument convaincu qu’il allait finir par réussir et atteindre son objectif. IL est resté attaché à des pensées positives et a utilisé les critiques pour s’améliorer.

Tout est possible avec un esprit déterminé et positive. Il faut y croire !

Affectueusement Hayat B.

Tous droits réservés

Prendre soin de soi

téléchargement (64)

 

Nous avons la fâcheuse tendance pour beaucoup d’entre nous à ne pas prendre soin de soi, à ne pas prendre le temps de penser à son bien-être et ce pour diverses raisons.

Soit parce que nous consacrons un maximum de temps à travailler, soit parce que nous ne pensons pas à faire de pause ou soit parce que l’on pense uniquement aux autres et on finit par s’oublier.

Et pourtant personne ne pensera à vous si ce n’est une seule personne : Vous-même !

Personne ne se souciera de vous autant que vous !

Penser à soi c’est penser à son équilibre autant psychologique, qu’émotionnel et psychique et ce n’est absolument pas être égoïste.

Il n’est pas interdit de s’octroyer du bon temps, ni même de se réserver un instant de détente où vous prenez soin de vous.

Souvent en tant que mère et épouse, le peu de temps libre que nous avons est distribué généreusement à ses enfants, son époux ou encore à la famille.

A tel point que ce temps, qui leur est distribué, n’est pas reconnu comme un don de soi mais comme étant tout à fait naturel.

Pensons donc autrement mesdames !

Comment être disponible, accordé de son temps et exiger que vous soyez pleine d’énergie ?!

Voyons, voyons …

Changeons notre vision du monde, notre façon de penser.

Changez le « je donne tout et je pense uniquement aux autres » par « je pense à moi et en agissant ainsi je serai plus à même d’être à 100% disponible et opérationnel aussi bien pour moi-même que pour mon entourage. »

On entend souvent dire : « …mais tu es toujours fatiguée ! »

Ah ben j’ai envie de dire : « Forcément, je travaille 24h/24 (jour et nuit) ! »

Il est extrêmement difficile de faire comprendre aux personnes partageant votre vie que le rythme de travail d’une maman est non seulement éreintant mais demande aussi beaucoup d’énergie et du coup la batterie tend à virer aux alentours des 1% en fin de soirée.

Il est bien facile de demander de la disponibilité lorsque l’on pose les pieds sous la table en rentrant du travail alors même que l’on a soi-même travailler toute la journée.

Demandez au papa de passer plus d’une journée à gérer les repas/le ménage/les devoirs/la douche des enfants/les câlins et j’en passe et à coup sûr il voudra reprendre le travail extérieur en courant !!!

Je ne vous parle même pas des mamans qui au surplus travaillent à l’extérieur ou encore des mamans solos et je sais en connaissance de cause de quoi je parle !

Donc YA BASTA !!!

Mesdames faites valoir vos droits et imposez-vous des moments de détente bien méritée !

Messieurs levez donc le pied et pour avoir de l’attention donnez l’occasion à vos épouses de se poser et de recharger leur batterie pour partager des moments de complicité avec vous !

A bon entendeur SALUT !

Tendrement Hayat B.

Tous droits réservés

Arrête de te plaindre et bouge-toi !

 téléchargement (29)

Notre existence est faite de peur, d’auto blocage, de pensées négatives et de pessimisme. Tous ces éléments sont un frein à une vie heureuse et épanouie et participent au non contrôle de sa vie.

Arrêtez de se positionner comme victime, de se plaindre constamment et d’accuser le monde de vous faire du tort est la première chose sur laquelle il faut travailler.

Voici quelques conseils qui vous aideront à arrêter de vous plaindre :

 

1. Apprendre des situations difficiles

Changer sa vision du monde en ayant un regard positif.

Ne plus se trouver d’excuses à chaque obstacle, et à chaque difficulté. Ouvrez votre horizon et chercher dans chaque obstacle une facilité, un challenge à remporter.

En agissant ainsi vous ferez appel aux opportunités et vous aurez la possibilité de mettre en pratique vos capacités.

N’oubliez pas que dans chaque complication vous vous renforcerez et vous en sortirez plus instruit.

2. Apprendre à considérer l’échec comme une pierre participant à la construction de votre édifice

La peur est en nous lorsque nous décidons d’entreprendre mais elle doit être surmontée.

C’est en vous confrontant à vos peurs que vous surmonterez les échecs.

Considérez l’échec comme une lumière qui finalement vous mènera vers la réalisation de votre objectif.

A l’école l’enseignant nous montre ce qui ne fonctionne pas tout comme ce qui fonctionne. Faire des erreurs n’est pas une fatalité cela fait partie du cheminement de la réussite.

3. Arrête de regarder les autres

On passe souvent son temps à envier les autres alors qu’il est plus judicieux de se concentrer sur ce qu’on a et relativiser.

Vous avez de quoi manger, un toit sur la tête ou encore un lit pour dormir alors remercier Allah Le Très haut de ce que vous avez et cesser toute comparaison et arrêter d’envier les autres.

El hamdou li Allah

4. Change les choses !

Une situation n’est jamais figée tu as toujours la possibilité d’en changer l’issue alors Bouge-toi !

Motivation et déterminisme sont de rigueur. N’attendez pas que tout tombe du ciel, va chercher et arrête de te plaindre.

Tu ne te bouge pas tu n’obtiendras rien ! Alors réveilles-toi !

Part à la quête de réalisations, aie un esprit dynamique et accomplit.

Bonne route ….

Affectueusement

Hayat B.

La réussite des uns ne fait pas le bonheur des autres

 images (96)

Faire des progrès, avancer dans ses objectifs, voire tout simplement la fin du tunnel est une satisfaction personnelle qui ne l’est pas forcément pour les autres.

La réussite est une arme qui vaut la peine d’être vécue et qui vous donnera les moyens d’être fière de vous-même.

Vous trouverez toujours sur votre chemin des personnes qui envie votre réussite et qui ne souhaitent qu’une chose : vous voir plonger.

Cette frustration que peuvent ressentir ces personnes est projetée sur vous et se transforme en jalousie.

C’est la raison pour laquelle la meilleure réaction face à ces personnes est l’ignorance.

Savoir faire le tri dans son groupe d’amis (es) est utile puisque votre réussite dépend aussi de vos fréquentations.

Être en présence d’individus qui ne voient que du négatif n’est pas source de bienfait pour vous bien au contraire.

Pour toute construction et évolution personnelle positive il faut une base solide et cela sera fonction de vos choix.

S’entourer de personne qui vous encourage, vous motive et vous donne l’envie de faire plus et mieux est important.

Il faut savoir que les personnes ayant uniquement des pensées négatives sont un frein à votre réussite alors n’hésitez pas à faire le tri.

Prenez les bonnes décisions et osez sortir de votre zone de confort.

Etablissez un plan d’action, suivez votre ligne de conduite sans dévier ne serait-ce que d’un millimètre comme dirait Anthony Robbins, restez concentré sur vos objectifs et avancez pas à pas mais sûrement.

Vous êtes maître de votre propre réussite à partir du moment où vous le décidez.

Ne laissez personne vous décourager et encore moins vous ralentir. Pensez positif et restez déterminé plus que jamais.

Affectueusement Hayat B.

Tous droits réservés

Arrêtez de nourrir vos ombres

téléchargement (62)

 

A chaque instant de votre vie vous êtes face à des situations, qui selon votre force mentale, seront surmontées ou pas.

Nous nous nourrissons de pensées et bien souvent les pensées négatives prennent la première place sur le podium.

Elles prennent cette première place tout simplement parce que vous leur donnez l’opportunité de s’étaler dans votre esprit, de prendre tout l’espace sans en laisser beaucoup aux pensées positives.

Vous nourrissez ces pensées en y ajoutant une pincée supplémentaire d’angoisse, de peur, de fausses croyances etc. et les conséquences ne peuvent aller que dans le sens que vous leur donnez.

Vous êtes responsables de votre mental et vous avez la tâche de le rendre plus fort et non plus faible.

Pour armer votre mental, la solution est simple et à pratiquer chaque jour :  des pensées positives, des attitudes déterminées, confiantes, une confiance en soi bien renforcée.

Un travail de valorisation constante, une reprogrammation de ses mauvaises croyances, une répétition d’affirmation positive chaque matin vous mènera à coup sûr vers la réussite de vos objectifs.

Bien évidemment constance et détermination sont de rigueur et sont PRIMORDIAL à tout changement positif.

Ne négligez pas la puissance de votre mental sur votre réussite.

Votre mental ne vous freinera que si vous lui laisser la porte ouverte et que vous le laissait vous atteindre sans même le contraindre à changer de vision.

Vous êtes finalement votre propre mentor. Votre pire ennemi c’est tout simplement VOUS.

Ayez confiance en vous, changez votre façon de penser et boostez-vous !

Commencez doucement mais sûrement (Petit livre qui vous aiguillera vers le meilleur : Bouge ta vie !  Livre disponible sur : https://www.edilivre.com/bouge-ta-vie-hayat-b.html)

Affectueusement Hayat B.

Tous droits réservés

 

Syndrome Niagara

 

téléchargement (60)

Nous avons tous un chemin que l’on choisit consciemment ou non de prendre.

Le chemin en question, au premier abord, semble bien dégagé jusqu’à ce que l’on se trouve tout près d’une chute d’eau et qu’il est trop tard pour l’éviter.

La chute est alors imprévue et brutale.

La vie est ainsi faite et la plupart d’entre nous chutons sans avoir finalement pris l’initiative de voir plus loin ce qui se passait.

Nous ne sommes pris par le courant que parce que nous avons décidé de nous laisser embarquer. Nous n’avons pas pris soin de mener la barque au bon endroit et nous n’avons pas non plus pris le temps de bien analyser ou d’observer au loin ce qui nous attendait.

En procédant ainsi, nous faisons partie de la masse des gens qui suivent et sont dirigés par le monde, leur environnement plutôt que de suivre nos valeurs propres et nos souhaits.

La conséquence est sans appel soit vous vous apercevez assez tôt que vous n’êtes qu’à quelques mètres de la chute d’eau ou alors vous décidez fermement de vous réveiller et de prendre vos rames et poussez aussi fort que possible votre petite barque.

Le terme « syndrome Niagara » a été inventé par Anthony Robbins, grand coach, entrepreneur et enseignant en motivation.

Vous avez 4 solutions pour éviter d’être compté parmi les non rescapés du Niagara :

1 –  Décider en amont sur quoi vous souhaitez vous concentrer

2-  Développer une attitude dynamique anticipée (proactive)

3-  Avoir une vision à long terme

4-  Réparer les choses avant qu’elles n’empirent

5- Persévérer malgré les imprévus

5-  Rester concentré et déterminé par votre objectif

6- Eviter de se focaliser sur le prochain rocher contre lequel vous allez buter. Regardez au loin et maintenez votre barque

 

Affectueusement Hayat B.

Tous droits réservés

Maîtriser sa vie

téléchargement (58)

 

Nous vivons des évènements qui parfois nous attristent ou encore nous font penser qu’il est impossible de les surmonter.

On cherche quotidiennement à contrôler ses émotions, son attention et ses choix, mais les contrôler ne signifie pas les maîtriser.

On ne maîtrise une chose que lorsque que l’on est sûre de soi, confiant, assuré et réfléchit.

Des pensées maîtrisées mèneront vers des résultats et une progression dans le cheminement de sa vie.

A l’inverse des sentiments contrôlés conduiront vers une incertitude, une régression qui n’apporteront pas de résultats satisfaisants.

Les choses, les pensées, les évènements qui ne sont pas maîtrisées tomberont vite dans un système de courbes irrégulières.

Cette instabilité répond à un contrôle mal maîtrisé.

Avez-vous déjà regardé Matrix ? Je suppose que oui !

Ce film est intéressant parce qu’il s’arrête sur le personnage principal qi doit faire le choix difficile entre deux mondes : le réel et l’illusion.

Eh bien la maîtrise de soi, de sa vie passe par un choix. Soit vous décidez d’affronter vos peurs, de surmonter vos émotions et de faire front aux pensées négatives ou alors vous décidez de rester dans votre zone de confort et vous ne prenez pas de risque laissant ainsi la vie décider pour vous.

Dans Matrix, ceux qui vivent au sein de la Matrice n’ont jamais vu le monde réel. Ils n’ont pas connaissance de ce monde.

Comme vous, si vous faites le choix de rester dans votre cercle sans chercher à y mettre un petit pas à l’extérieur vous ne pourrez pas avancer ou alors vous penserez avancer mais cela ne sera qu’illusion.

Vous n’avez plus qu’à faire votre choix et à le maîtriser.

 

Affectueusement Hayat B.

Tous droits réservés

 

Avoir foi en son projet

images (95)

 

Lorsque vous voulez atteindre un objectif vous vous démenez généralement pour l’avoir ou alors vous faites demi-tour n’est-ce pas ?!
Si vous faites demi-tour c’est que finalement le projet que vous aviez en tête n’a pas su retenir votre attention ainsi que votre motivation et cela pour diverses raisons : vous ne vous étiez pas préparé à rencontrer des difficultés ou alors vous n’étiez tout simplement pas dans votre élément etc.
Pour mener un projet jusqu’au bout il n’y a pas de recette miracle. Il vous faut avoir une foi inébranlable en votre projet et vous sentir en osmose avec celui-ci.
La certitude que votre projet va aboutir et ce peu importe les obstacles doit être une croyance intérieure et bien enracinée qui vous donnera la motivation et le déterminisme nécessaire pour ce faire.
Cela demande un effort d’organisation. Cette dernière passe par une image bien nette de ce que vous souhaitez faire en atteignant votre objectif, par un listing de toutes les tâches à venir, des sous-objectifs à planifier dans votre agenda ou encore par un travail personnel de recherche.
Il est motivant de voir que sur votre listing vous rayez chaque étape de réaliser. Cela vous indique tout simplement que vous avancez et que vous progresser.
Vous pouvez faire appel à votre imagination en tenant fixement l’image finale de votre projet en tête et ainsi la décomposer en étapes.
Vos pensées doivent tout au long de votre avancée être qualitatives et positives.
Vous devez également faire abstraction des pensées nuancées du type : « Je vais y arriver mais pas maintenant ! »
La chose la plus importante reste les invocations, la prière, la reconnaissance de ses bienfaits aussi minime soient-ils auprès de notre doux créateur.
Faites-vous confiance et faites confiance en la puissance d’Allah le très Haut.
C’est lui qui donne et c’est lui qui reprend ….
Affectueusement Hayat B.
Tous droits réservés

Le monde du travail : hypocrisie règnante

 

 

images (94)

 

Chaque entreprise à sa méthode de travail, des valeurs à transmettre, une communication particulière entre chaque collaborateur (code de communication, abréviations, etc.), un esprit de travail particulier (esprit de famille) ou encore des règles diverses à respecter comme la tenue vestimentaire, les chaussures de sécurité, parfois même la coiffure etc.
Au sein des entreprises de nombreux collaborateurs se côtoient, échangent et partagent.
La culture et la religion de chacun se mêlent ce qui semble au premier abord génial !
Hors la réalité est autre. Cette différence, cette particularité dont est doté chacun de nous finalement conduit malheureusement sur des jugements ou plus encore à une hypocrisie bien cachée.
Un petit sourire en passant pour dire bonjour, une discussion agréable partagée sur une même table au déjeuner, des confidences parfois et pourtant ….
Il est triste de constater que ce plaisant moment n’est qu’hypocrisie.
Ayant travaillé au sein d’une entreprise, dont je ne citerais pas le nom parce qu’en fait partie des personnes honnêtes et justes, l’hypocrisie est d’une présence absolue.
Lors des attentats en France, les collaborateurs de confession musulmane au sein de cette entreprise ont été montré du doigt, à croire qu’ils avaient participé à cet horrible attentat et qu’ils s’étaient dit : « Allé maintenant c’est super on retourne travailler » !!!
Certains sans s’en rendre compte finalement ont affiché leur haine à l’égard des collaborateurs musulmans et cela par divers moyens : Facebook, en regardant avec mépris, ou encore en ne disant plus bonjour, etc.
Sans parler des comportements d’évitement, de discrimination par le regard, des sous-entendus.
Je reste quelque part spectatrice de cette violence parce que nous sommes censés vivre dans un pays où l’emblème de la république est sans cesse mis en avant.
Ah mince ! J’avais oublié pas pour tous !
« Liberté, égalité et fraternité » ok mais vous là-bas enfaite non pas trop même pas du tout !!!!
Alors une question : l’homme est doté de raisons n’est-ce pas ? Je suppose que vous êtes d’accord !
Mais fait-il preuve de raison lorsqu’il s’agit de personnes de confession musulmane entre autres ?
S’est-il renseigné ou même a-t-il cherché à apprendre à discuter avec ces personnes, qui si vous aviez fait preuve de raison sont des hommes de paix, de droiture, faites de défaut comme tout le monde, de qualité, et de bien d’autres bonnes choses ?
Euhhhh ben on est comme vous quoi !
Après tout j’ai envie de dire, les médias on dit et on redit et puis on les croit on suit un peu comme des moutons quoi !
On les met tous dans le même sac, ils ne méritent pas le respect parce que ceux qui le mérite sont les persécuteurs.
Quel monde d’hypocrisie !
Alors un petit message à toutes ces personnes qui nous juge et veulent faire de nous des stigmates, nous avançons quoi qu’il en soit et nous ferons également partie de la France quoi qu’il arrive, nous sommes Français et quoi que vous puissiez faire nous sommes là.
Je finirais par cette citation que j’aime beaucoup :
 » La règle d’or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu’une partie de la vérité et sous des angles différents. » GANDHI
Bonne réflexion …
Fraternellement Hayat B.
Tous droits réservés

Faire de ses croyances une réalité

 images (93)

Je vous ai parlé dans l’article précédent du pouvoir que pouvait avoir l’imagination. Aujourd’hui, je vais vous parler des croyances qui d’ailleurs sont quelque peu liées à l’imagination.

Lorsque vous regardez autour de vous, vous constatez que les personnes qui croient fermement à une chose en sont convaincue et vous pouvez essayer de les faire changer d’avis mais rien n’y fait.

Les personnes convaincues trouveront toujours, peu importe ce que vous leur direz, une preuve à leurs croyances.

Je prends pour exemple une personne qui croit qu’après la mort il n’y a plus rien. Vous aurez beau lui prouver ou lui démontrer qu’elle est dans l’erreur, elle continuera d’y croire.

Concernant le développement personnel, la croyance en un objectif, en un but est un élément fondamental, qui vous permettra d’ouvrir les nombreuses portes que vous trouverez face à vous.

Votre monde change dès le moment où vous croyez fortement à vos idées.

Si vous croyez en vous, en votre réussite, vous trouverez des opportunités inattendues.

Un exemple : vous croyez de façon tenace qu’Allah le Glorieux exaucera vos invocations. Si vous faites preuve de patience vous aurez satisfaction soit dans l’invocation demandée soit dans autre chose.

images (92)

Si vous êtes convaincues de pouvoir affronter les éventuels échecs, vous pourrez les surmonter et vous aurez la force et le courage de rebondir.

Par contre si vous croyez que vous n’allez pas réussir, que vous allez échouer, vous foncez droit vers les problèmes et les difficultés et à coup sûr vous vous donnerez raison de votre échec.

Tout est dans la tête, un soupçon de doute peut vous faire basculer dans la chute.

Croire en son projet ou tout autre chose vous apportera non seulement satisfaction mais aussi réussite et fierté d’avoir pu atteindre votre objectif.

Rien n’est impossible mais tout est perdu d’avance si dès le départ vous n’êtes pas armé pour vous battre.

Notre esprit n’est limité que par ce que nous lui soumettons.

Puisez dans votre intérieur et avancez !

Affectueusement

Hayat B.

Tous droits réservés

Le pouvoir de l’imagination

imagination

Combien de fois avons-nous imaginé prendre la place d’une princesse dans un conte de fées et combien de fois sommes-nous tombés dans l’illusion en faisant face à une réalité parfois brutale ?
Nous finissons toujours avec le temps et en grandissant à nous convaincre que l’imaginaire qui occupait notre esprit ne peut faire partie de la réalité.
Hors, la réalité peut être à l’image ou du moins au plus près de votre imagination en travaillant énergiquement sur votre mental.
Nombreuses sont les personnes ayant réussi uniquement en ayant la conviction absolue qu’ils allaient atteindre leur objectif.
Souvent nous avons un objectif auquel nous tenons fermement mais malheureusement à la moindre déception, au moindre petit échec nous avons le réflexe d’abandonner. Là est l’erreur !
Persévérer, croire en son objectif dur comme fer, être motivé, convaincu et être mentalement fort en utilisant son imagination, là est la clé de la réussite.
La visualisation de votre objectif ne doit en aucun cas vous lâcher !
Voici un exemple qui vous parlera :
Lorsque vous faites du jet-ski, vous tenez fermement au guidon n’est-ce pas ? Si vous lâcher prise, vous tombez !
Il en est de même concernant votre objectif. Si vous tenez votre objectif entre vos mains de façon déterminée et ferme, vous avancerez certainement vers sa réalisation.
« Vivez les rêves que la vie vous défie de rêver » disait Martin Luther King
Lorsque vous vous arrêtez sur des personnalités qui ont réussi uniquement par la puissance de leur imagination vous ne pouvez qu’y croire.
Avec du déterminisme, de la dynamique et du bon vouloir vous pouvez vous étonner.
Surprenez-vous à vous dépasser et donnez le maximum de votre force intérieur.
La subsistance vient d’Allah le Glorieux mais il n’est pas dit de dormir sur ses lauriers pour en obtenir.
Notre créateur donne si vous donnez également de vous-mêmes.

Voici une vidéo qui vous apportera beaucoup et qui je l’espère participera à vous faire voir les choses différemment.

Affectueusement Hayat B.
Tous droits réservés

La critique : bonne ou mauvaise

hayat

 

Le besoin de critiquer fait partie de la vie de tous les jours. Que nous soyons au sein d’une entreprise, chez soi ou avec des amies le besoin de critiquer est fort.
Ces critiques peuvent être constructifs et faire avancer lorsqu’elles apportent un conseil positif.
Ceci dit, les critiques pour beaucoup ont un but destructif. Nombreux sont ceux qui éprouvent le besoin de critiquer les autres pour la simple et bonne raison que par ce moyen ils se sentent plus fort.
Souvent le fait de voir une personne réussir peut vous mettre en situation d’infériorité et vous pousse, par le moyen de la critique, à vous valoriser.
Il arrive parfois qu’ayant un certain statut nous puissions faire des écarts et à coup sûr ce manquement est immédiatement perçu par ceux qui vous guête à la moindre erreur.
Lorsqu’une critique est négative et tend à vous déstabiliser, il est nécessaire de ne pas la prendre en compte et de passer son chemin.
Bien entendu, si cette critique vous apporte quelque part du positif et vous fait avancer prenez là et utilisez là à bon escient.
Nous ne sommes pas parfaits et le principal est de gérer la critique : en faire bon usage ou la rejeter.
Lorsque vous travaillez dans un domaine vous êtes la plus à même à connaître votre travail. La critique extérieure si elle n’est pas fondée n’a pas lieu d’être. Elle est juste là pour vous contrer ou vous nuire.
Aussi, il est primordial de se faire confiance de ne pas vous laisser toucher par une critique qui est juste là pour vous couper l’herbe sous le pied.
Le mot d’ordre est de croire en soi et en ses capacités.
Ne laissez pas les autres détruire ce que vous avez mis du temps à semer.
Pensez positive pour une vie positive.
Je finirais par ces mots : “Tu ferais un excellent critique. Tu parles fort bien de ce que tu connais mal…” Henri Jeanson
Affectueusement Hayat B.
Tous droits réservés

Donner de soi

hayat1

 

L’attention que l’on donne à autrui peut changer de nombreuses choses et provoquer de belles choses.
Un geste, un mot, une attention sont autant de choses qui peuvent bousculer un quotidien et entrainer un sentiment heureux, un sentiment d’apaisement et de plénitude pour l’autre.
Participer à faire grandir, à faire évoluer et à rendre heureux une personne est une sensation particulière qui vous rend finalement fière de vous et vous fait sentir utile.
Avoir la sagesse et l’innocence dans le fait de donner, ne serait-ce qu’un sourire, c’est constater en retour que l’autre repartira plus heureux qu’il ne l’était, c’est lui redonner le sourire, l’encourager, lui donner espoir.
Certains donneront facilement de leur savoir, de leur savoir-faire etc. parce qu’ils n’ont aucun problème avec le fait que d’autres puissent aussi réussir. Et il y a ceux qui par peur que leur place leur soi prise, ne partage pas.
Nous sommes tous unique et chacun à sa place dans ce monde.
Penser négativement ne fait pas avancer. Rester dans le positif et donner apporte non seulement une ouverture d’esprit mais aussi un bien-être personnel.

Donner mène au final à recevoir dans différents domaines : spirituel notamment mais aussi moral, psychologique etc.
Faire preuve d’empathie est une qualité qui participe à faire développer son regard sur l’autre, à développer sa vision du monde et à accepter les autres avec leurs différences.
Nous avons l’opportunité en donnant de recevoir des autres. Nous apprenons chaque jour et c’est en partageant et en donnant qu’un lien se crée et que nous devenons moins fermés.
Valoriser l’autre par un regard plein de bonté, par des mots justes et apaisants fait partie de notre rôle en tant qu’homme et en tant que musulman.
Ouvrez donc votre cœur et donnez comme le dit l’expression “Dieu vous le rendra”. Allah par sa miséricorde et sa grande sagesse n’est-il pas clairvoyant ?
Fraternellement Hayat B.
Tous droits réservés

Des pensées de qualités

téléchargement (56)

 

Je vous ai souvent parlé des pensées négatives et des conséquences que cela engendre sur nos vies.

Il me semble intéressant de voir de plus près le pouvoir que peuvent avoir nos pensées.

La première des choses à prendre en considération est que nous sommes maîtres de nos pensées.

Si vous pensez ne pas pouvoir atteindre un objectif et que vous vous focalisez dessus vous n’y arriverez certainement pas.

Le cerveau enregistre nos pensées. Vous transmettez vos pensées à votre cerveau et celui-ci les enregistrent.

Je prends un exemple banal : réussir son examen de fin d’année. Comment le réussir si vous le voyez déjà comme un échec ?

Si vous donnez une information négative à votre cerveau, celui-ci va le valider qu’il soit bon ou mauvais. Vous êtes finalement détenteur de la clé de la réussite ou de l’échec.

En fonction de vos pensées, votre cerveau vous appuiera et vous donnera l’énergie nécessaire pour atteindre votre but.

Plus vous allez donner un élan positif à vos objectifs et plus vous vous en approcherez.

Si vous imaginez une bonne fin à vos projets, vous vous donnez l’opportunité de réussir et de faire barrage aux blocages psychologiques.

Affirmez-vous et ayez confiance en vous : c’est en ce sens que vous avancerez.
Les pensées positives sont à votre porté à la condition d’en prendre conscience, de les contrôler mais aussi de les maîtriser pour en faire des alliés pour la vie.

Connaissez-vous des personnes qui voient constamment la vie du mauvais côté et qui réussissent ?
Très sincèrement, moi non !

Lorsque l’on pense positive on attire du positif et lorsque l’on pense négative on attire du négatif.

Les personnes qui se plaignent constamment n’ont pas conscience d’être dirigée par leur propre pensée négative et préfère penser que c’est la faute « des autres ».

Pourtant en se focalisant sur ses pensées on peut faire de très grandes choses.
Remarquez combien de fois par jour nous sommes envahis par des pensées négatives !

A partir de cette prise de conscience les portes s’ouvrent, vous pourrez enfin sortir de ce mauvais état d’esprit.

« Le bonheur de votre vie dépend de la qualité de vos pensées. » (Marc Aurèle)

Positive attitude n’est-ce pas !

Affectueusement Hayat B.
Tous droits réservés

Des pensées négatives pour une mauvaise fondation

images (90)

 

Lorsque l’on construit un mur, sa fondation doit être réalisée à la perfection afin que le mur tienne et soit solide.
Notre vie est faite ainsi, nous construisons un mur qui nous suivra tout au long de notre existence.
Si la fondation du mur est faite dans les règles pas de souci. Par contre, si vous avez le malheur de mal commencer sa fondation, vous risquez à coup sûr de mal bâtir votre mur et de le voir avec le temps pencher, voire même s’effondrer.
Ok allez-vous me dire et quel est le lien avec les pensées négatives ?
Eh bien, remplacez la fondation de votre mur par des pensées négatives, qui vous suivront tout au long de votre cheminement.
Quel est le résultat d’après vous ?
Cela est une évidence vous allez devoir batailler et lutter chaque jour pour essayer de construire quelque chose de solide et parfois même vous rendre malade à cause d’une lutte acharnée à laquelle vous ne trouvez finalement pas d’issue, si ce n’est revenir au même point et ne pas avancer.
Il faut savoir que par jour nous avons environ 60 000 pensées négatives !!!
C’est juste incroyable !
Ce nombre peut être beaucoup moindre si vous décidez de changer la donne et de changer ces pensées dévastatrices en pensées positives.
C’est possible cela est une certitude mais ça demande du travail, un travail sur soi, un effort sur la manière de voir les choses, une motivation qui vous donnera les moyens de casser la mauvaise routine.
Lorsque la fondation du mur est bâti sur de mauvaises herbes, il faut alors la détruire pour reconstruire sur un nouveau terrain, plus sain et plus à même de faire tenir la fondation : un terrain baignant dans le positivisme.
Les mauvaises programmations qui nous ont été parfois transmises (manque de confiance en soi, peur, procrastination, etc.) doivent faire partie du passé pour construire votre nouveau monde.
Une fois adulte vous n’avez aucune excuse pour avancer.
Votre vie et le chemin que vous entreprendrez ne dépend que de vos choix, de votre volonté à faire le mieux possible.
Frayez-vous un passage et avancez !
Fraternellement Hayat B.
Tous droits réservés

Despérado ou trou noir affectif ?

images (89)

 

Nous recherchons toutes la stabilité en nous liant à une personne au point parfois à faire le mauvais choix, d’en prendre conscience mais de continuer dans sa chute jusqu’à tomber au plus bas pour enfin ouvrir les yeux.
L’être humain a parfois besoin de vivre des évènements douloureux afin d’accepter la réalité et pouvoir ensuite avancer.
L’important est de rester forte, de relativiser et de lâcher prise; de lâcher la liane comme le dit si bien Pascale Piquet dans son ouvrage : « le syndrome de Tarzan » et ne plus s’attacher à une personne qui finalement n’est pas faite pour vous et qui vous rend malheureuse.
Lâcher cette liane peut laisser des traces aux mains certes je le conçois mais cela en vaut la peine parce qu’une chute non préparée est beaucoup plus torturante et affligeante.
La souffrance sera quoi qu’il en soit présente mais tout dépend de sa préparation.
Je pense fermement que derrière chaque mal il y a un bien et j’en suis convaincue.
Continuer de combattre une volonté divine, qui finalement est une préservation de sa part, est peine perdue et surtout un combat inutile, qui n’amène que vers une douleur amère.

images (88)
Pascale Piquet dans son ouvrage, nous parle des despérados et des trous noirs affectifs.
Il est important de se rendre compte qu’il existe deux types de personnages.
Les Despérado, sont ceux qui se remettent toujours en question, parfois trop, au point de se faire du mal et qui, lorsque la goutte d’eau aura fait déborder le vase auront la force de demander de l’aide auprès de personnes à l’écoute et ayant un point de vue juste. C’est une personne qui donne de l’affection sans compter, qui s’oublie et qui cherche quelque part à « sauver » la personne qu’elle aime en pensant pouvoir la changer dans le bon sens du terme en lui accordant toute son attention, à se couper des autres pour lui, à être très patiente, etc.
Le despérado peut aller jusqu’à sa propre destruction s’il ne réalise pas sa dépendance affective liée à l’autre.
Le trou noir affectif, lui, est coupé de ses émotions, il a du mal à faire un travail intérieur et reste sur sa position. Il pense souvent à lui avant tout et n’hésite pas à tout exiger sans jamais donner en retour aussi affectivement que dans d’autres domaines. Il n’est pas reconnaissant et abuse de la gentillesse et de l’attention qu’on lui apporte.
Il est très utile de noter que l’amour doit se baser sur la réciprocité, la confiance et un équilibre profitant aux deux.
Les despérados ou les trous noirs affectifs sont des névrosés qui avec l’aide d’un thérapeute par exemple ou un travail personnel sur soi peuvent guérir et enfin avancer.
La clé pour sortir de ce gouffre est de s’aimer, se respecter, d’être indulgent envers soi-même, de se donner la chance d’améliorer son estime de soi et de reconnaître ses valeurs et surtout d’arrêter d’attendre que de la reconnaissance des autres.
Vous êtes forcément une bonne personne, fouiller en votre intérieur, laisser évacuer le négatif et reprogrammez-vous de la meilleure façon qu’il soit : le positivisme, la reconnaissance de soi.
De nombreux outils existent pour voir sa plante intérieure fleurir comme par exemple penser aux phrases positives chaque jour, lister ses qualités parce que à coup sûr vous en avez, prenez des moments pour soi (sport, relaxation, des activitées qui vous plaise etc.).
Franchement pourquoi après tout se rendre malade pour une personne qui ne vous estime pas à votre valeur.
N’attendez pas de lui de vous voir grandir, faites le vous-même et prouvez-vous que vous pouvez le faire !
Affectueusement
Hayat B.
Tous droits réservés

 

Petit à petit l’oiseau fait son nid …

téléchargement (53)

Vous est-il déjà arrivé d’avoir des rêves, d’aspirer à des choses et de ne pas arriver à passer à l’action ?

Je peux citer de nombreuses causes : la peur de vous lancer, la tâche liée à vos rêves qui vous paraît énorme, le manque de confiance en vous, le manque de motivation etc…

Petit à petit l’oiseau fait son nid” est le titre de ce billet : Quel en est le sens ?

C’est enfaite une méthode intéressante et dont on peut en tirer des enseignements et qui je pense vous permettra de dépasser vos angoisses, de vous faire confiance, de prioriser les tâches les plus importantes et bien d’autres choses.

Cette technique consiste tout simplement à avancer doucement, à faire des petits pas pour avancer selon son rythme vers ce qui est le meilleur pour soi.

L’objectif est de se focaliser sur chaque pas. Etape par étapes sans se mettre la pression. Inutile de s’attaquer au plus gros dès le départ cela n’aura pour conséquence que la démotivation.

Donc ZEN attitude !

Doucement pour avancer sûrement et ainsi pouvoir surpasser sa peur.

Un exemple parmi d’autres : vous avez un compte rendu à faire d’une dizaine de pages. Vous souhaitez en réaliser plus pensant impressionner. Prenez donc un instant pour vous concentrer sur la qualité de votre travail et non sur la quantité. Il se peut que cette démarche vous décourage finalement et que vous la reportiez à plus tard parce que trop exigeante à votre égard. Focalisez-vous sur le plus important.

Avancez donc par petits pas et avancez tranquillement pour aboutir à de bons résultats.

Procéder ainsi est le meilleur moyen d’accéder au bien-être et à la réussite.

Mettre la barre trop haute c’est à coup sûr voir son challenge échouer.

Pour me prendre comme exemple : j’ai mis un moment avant de lancer mon blog par peur de la critique, de ne pas pouvoir être à la hauteur du travail que demande un blog etc.

J’y suis allé petit à petit, travaillant d’abord sur moi-même, ma confiance en moi, mon assurance.

J’ai ensuite lu énormément de livres en rapport avec la motivation, le développement personnel, la création de blog etc.

Je n’ai pas hésité à aller visiter d’autres blogs et à analyser le travail.

J’ai ensuite testé en créant un blog avec WordPress.

J’ai appris sur le tas certaines choses et peaufiné mon travail.

Aujourd’hui, je suis très à l’aise et complètement dans mon élément. Il me reste encore du travail mais j’avance à coup sûr !

La patience en vaut la peine. Comme le dit l’expression : “petit à petit l’oiseau fait son nid”.

Rien ne vaut le sentiment de fierté que l’on éprouve lorsque l’on constate que c’est possible.

A chacun son challenge. Le plus important est d’avancer, de se surpasser, de progresser.

Posez-vous la question de savoir ce qui importe le plus pour vous.

Posez-vous les questions suivantes :

Quel petit pas pourrais-je faire aujourd’hui pour avancer ?

Quelle action, aussi petite soit-elle, pourrais-je réaliser ? Quelle action en dehors de ma zone de confort pourrais-je effectuer ?

Etablissez des petits objectifs réalisables et avancez !

Rien n’est inaccessible avec de la volonté et de la motivation.

Croyez en vous, croyez en vos capacités, faites vous confiance.

Affectueusement Hayat B.

Tous droits réservés

 

Ma tenue vestimentaire : mon intérieur

images (87)

Choisir sa tenue vestimentaire est important parce qu’il est le reflet de notre personnalité.

Son interprétation peut être différente d’une personne à une autre mais il est avant tout un moyen d’affirmer son choix, sa croyance, sa beauté, de faire passer un message également et bien d’autres choses.

Notre façon de nous habiller ou de choisir notre tenue représente notre identité, nos convictions, nos goûts etc. et fait de nous des personnes unique.

La tenue est le reflet de notre mode de vie, de notre façon de penser et est la marque de notre appartenance religieuse.

La façon de se vêtir, tout comme les couleurs utilisées nous définissent.

Elle peut aussi exprimer notre humeur ou encore représenter notre activité professionnelle, notre statut enfin bref autant de choses qui nous représente.

Une femme d’origine africaine ne se vêtira pas de la même façon qu’une femme mexicaine par exemple.

Quoiqu’il en soit il est important de s’affirmer par le choix d’une tenue vestimentaire que l’on choisit et que l’on assume.

Ne vaut il mieux pas se sentir bien dans son vêtement que d’être contrainte par une société qui souhaiterais plutôt vous voir vous vêtir de façon dite “plus décente” et au final vous sentir inconfortable !

Faites vous plaisir en vous habillant à l’image de votre intérieur !

Je me prends pour exemple : De façon générale je porte de longue robe avec des tuniques par dessus et je me sent complètement à l’aise et dans mon élément.

Ma tenue me représente. Ma tenue est mon bouclier. Elle me définit comme musulmane et j’assume, je m’aime comme je suis et cela vaut de l’or !

Lorsque je fais des achats c’est sur des sites comme http://www.tictail.com/soilapudeurauquotidien (httpps://www.facebook.com/lapudeurauquotidien/). C’est un exemple parmi d’autres…

Aimez-vous, portez vos vêtements en vous acceptant comme vous êtes et du balais les “quand diras t-on” !.

Affectueusement Hayat B.

Tous droits réservés

téléchargement (32)

La douleur de la désillusion

images (86)

Il arrive parfois que la vie nous confronte à une réalité qui est différente de ce dont nous nous attendions.

La désillusion, sujet dont nous allons parler aujourd’hui, est un sentiment douloureux, un sentiment qui rend triste et mélancolique.

Nous avons tous à un moment donné été confronté à la désillusion d’une chose que l’on pensait être partie intégrante de la réalité et qui s’est avéré être fausse; Cette fameuse sensation inconfortable que l’on voit et qui est en décalage avec ce que l’on tient pour vrai.

La dureté de cette réalité provoque un choc, qui est sans conteste amer et difficile à accepter au point de se sentir parfois trahi.

Réaliser que “notre réalité” n’est finalement que mensonge et imaginaire est douloureuse.

Le ressenti peut être violent à l’instar d’un fort coup à l’estomac qui bloque la respiration quelques secondes ou parfois plus.

Prendre conscience que nous étions dans la désillusion permet de passer à l’étape du déni en rejetant les faits auxquels on avait apporté une réalité et ainsi rétablir un équilibre psychologique.


Le déni est de prendre conscience que même si les faits sont clairs, il est préférable de les rejeter afin de ne pas trop souffrir.

Ou alors de passer à l’étape de l’acceptation où les nouveaux faits sont acceptés comme tel et de partir de cette acceptation pour reconstruire une réalité.

Cette étape reste ceci dit plus difficile à accepter dans le sens où l’on conçoit avoir été dans le mensonge. Autant dire que la douleur et la tristesse seront plus fortes.

Il est intéressant de noter que nombreuses sont celles qui souhaitent rester sur leur propre réalité quand bien même elles ont totalement conscience de la fausseté de celle-ci plutôt que de l’affronter.

Elles se trouvent alors de nombreuses excuses et continuent de se faire inconsciemment mal au point d’accepter de se plier à l’autre qui, ce qui est pourtant totalement en décalage avec leurs propres croyances.

Il faut parfois attendre la chute pour reprendre ses esprits et enfin laisser la place à la réalité.

Il n’est quoi qu’il en soit jamais facile d’accepter avoir vécu dans la désillusion mais il est toujours mieux de s’en défaire que de s’y attacher car à un moment donné vous lâcherez le fil auquel vous tenez et la chute peut s’avérer très douloureuse.

Prenez soin de vous.

Hayat B.

Tous droits réservés

téléchargement (26)

La peur appelle la peur…

images (82)

Se lancer dans un objectif dont vous ne connaissez pas l’issue fait peur.
La peur de l’inconnu effraie nombre d’entre vous et cela d’autant plus lorsque l’on n’est pas en totale confiance avec soi-même.
La peur est finalement un obstacle à de nombreuses occasions. Elle participe à un blocage qui paralyse l’individu.
Vous avez un entretien et la peur vous submerge au point de ne plus savoir vous « vendre » et de ce fait vous fait perdre vos capacités.
Si la peur en arrive à vous rendre la gorge sèche, il est temps alors de prendre confiance en vous, de vous donner l’opportunité de réussir votre entretien ou votre examen.
Vous êtes maître de votre réussite et cela uniquement si vous acceptez ce challenge.
Combien d’entre vous, après vous être totalement préparé à un examen, l’échouaient parce que la peur a eu raison de vous ?!
Moi la première, je me souviens avoir bâclé mon examen oral et cela par manque de confiance.
Bien que préparée et prête à y répondre de la meilleure façon qu’il soit, je me suis prise une bonne « raclée », parce que la seule chose qui me traversait l’esprit était de savoir ce que pensait l’examinatrice. J’en perdis donc tous mes moyens.
Malheureusement beaucoup passe par là alors qu’une bonne estime de soi et une bonne assurance auraient permis de nombreuses réussites !
L’image négative que vous avez de vous-même continuera d’attirer les échecs.
Prenez-vous donc en main, faites vous confiance, soyez indulgent envers vous-même et arrêtez de vous vouloir du mal parce que inconsciemment c’est ce que vous faites !
Personne n’est responsable de vos échecs si ce n’est vous-même et votre vision négative des choses.
La peur peut se gérer de diverses façons et à chacun son remède !
De nombreuses médecines douces peuvent participer à vous aider à gérer votre peur et à la canaliser.
Je citerais entre autres l’aromathérapie, la phytothérapie, la relaxation, le coaching etc.
Le shiatsu est un très bon outil pour vous aider à mettre un terme à vos angoisses, à vos peurs et stress. Sans oublier le Coran, qui reste le meilleur remède.
J’en parlerai d’ailleurs dans un autre article.
En attendant portez-vous bien, prenez soin de vous et restez POSITIVE !
Amicalement Hayat B.
Tous droits réservés

Besoin d’être seule

téléchargement (45)

Se retrouver seul effraie et nous plonge dans un état ou on a le sentiment de ne pas avoir de bouclier pour se défendre.
La peur prend le dessus parce que souvent l’idée de se retrouver seule fait partie de l’inconnu.
La solitude doit être vue sous un autre angle. Un moment à passer dans la réflexion, la remise en question, le raisonnement et la recherche de la clarté, de l’épanouissement.
Pour ma part, je pense que vivre des moments de solitude permet un épanouissement personnel qui passe par la foi, par un regard positif sur toutes choses et par le rapprochement à Dieu.
La solitude est finalement une opportunité (attention à faire la distinction entre solitude et isolement qui s’oppose totalement) puisqu’elle permet de faire le point sur sa vie et d’éclaircir certains points.
Ne dit-on as que l’inspiration se fait par des moments de solitude et de déconnexion totale avec le monde extérieur ?!
N’a-t-on pas comme exemple le Prophète Muhammad, Aleyhi Salat Wa As Salam, lorsqu’il se réfugiait dans la grotte de Hira pour réfléchir sur la création de l’univers.
Il avait ce besoin de se retrouver seul afin d’enrichir sa réflexion.
C’est donc dans la grotte de Hira, dans la solitude et en pleine méditation qu’il reçut les premières révélations du Coran.

téléchargement (46)
« Lis au nom de ton Seigneur qui a créé, qui a créé l’homme d’une adhérence. Lis, ton Seigneur est le Très Noble »
(Sourate 96 Al Alaq : L’adhérence, Verset 1 à 3)
La productivité de tout projet demande des moments de solitude afin d’être le plus créatif possible et au maximum de ses performances.
Rien de mieux que de se mettre en condition pour ces moments-là : se préparer du thé, s’installer confortablement, etc.
Certains éprouvent un sentiment de crainte de rester seule pendant des heures parce que toujours habitué à être accompagné, à être entouré.
Il est important de se dire que la solitude est génératrice de bienfait et d’énergie positive.
Vous pouvez pour celles qui pensent ne pas pouvoir rester seule faire une préparation psychologique quelques jours avant et commencer par 1 heure et augmenter au fur et à mesure.
Et puis, n’ayez pas peur de vous retrouver seul parce que finalement vous n’êtes jamais seul : Allah Le très haut est constamment présent.
La solitude c’est aussi ces merveilleux moments qui permettent un rapprochement avec notre créateur et nous donne la possibilité d’être éclairé et guidé en l’invoquant.
Autant dire que ces moments de solitude sont bénéfiques non seulement pour son bien-être mais pour son âme.
Affectueusement Hayat B.
Tout droits réservés

Petite réflexion sur la vision du monde

téléchargement (42)

La vision du monde est subjective et chaque individu à sa propre vision.
Il est difficile pour certains de comprendre le fonctionnement de l’autre, sa vision des choses, sa vision du monde, son rapport avec les autres, avec la nature et tout ce qui s’y rapporte.
Nous sommes tous différents et nous avons tous des particularités qui font de nous des personnes uniques parfois ressemblantes parfois opposés mais chacun à sa place et une raison d’être.
Le principal but dans tout cela est de se construire, de vivre selon sa propre conviction et de vivre de façon épanouie dans un monde ou chaque individu à sa vision propre.
S’acharner à vouloir comprendre pourquoi tel ou tel individu agit d’une certaine façon n’est pas de notre ressort si ce n’est d’accepter sa différence, de continuer à vivre sans s’arrêter sur les autres et leurs modes de vie.
Lorsque vous fermez la porte de votre maison, les « autres », leurs différences restent à l’extérieur.
J’ai envie de dire tant que cela ne vous touche pas personnellement, que cela ne piétine pas votre vie intime « zappez » !
L’objectif de la vie de l’homme est de se frayer un chemin vers sa dite « liberté ».
Pour nous musulmans, la liberté se trouvera dans un travail personnel et profond de l’âme pour accéder au paradis.
Pour d’autres, dans l’acquisition de biens matériels ou encore dans l’aboutissement à des projets de vie qui leur sembleront plus importants que de rechercher à obtenir une place à un « paradis » qui selon certains n’existent pas etc.
Ce que les autres font ou ne font pas, selon votre réalité, importe peu puisque vous êtes la clé de votre épanouissement personnel en recherchant, par vos soins, le chemin de la plénitude absolue.
La clé en question se trouve dans un long travail intérieur, une remise en question quotidienne de ce qui est bon ou ne l’est pas dans son parcours de vie.
La finalité encore une fois reste de trouver l’issue menant vers la sérénité en accédant à son objectif.
Il est compréhensible en tant qu’être humain de vouloir pour les autres ce que l’on veut pour soi-même, notamment lorsque l’on a la ferme conviction de connaître les raisons de notre existence.
Ceci dit, seul Dieu Le Très Haut a la capacité de changer les choses parfois avec notre intermédiaire ou parfois sans.
Savoir accepter les autres comme ils sont est une forme de sagesse et de tolérance que beaucoup ont du mal à avoir parce qu’ils ne peuvent concevoir une différence offusquante ou encore contradictoire avec leur propre vision des choses.
Je dirais tout simplement que cela fait partie de l’éducation de l’âme que chacun d’entre nous devons améliorer de sorte à faire preuve d’acceptation sans pour autant valider ni conforter la personne dans sa vision des choses.
On ne peut forcer personne à voir le monde selon sa propre vision, néanmoins on peut toujours l’exposer et la faire entendre et discuter.
A chacun son regard et sa réalité !
Affectueusement Hayat B.
Tous droits réservés

images (52)

 

Le labyrinthe de la foi

images (77)

 

Nous sommes tous à un moment donné confronté à nos manquements, à nos erreurs et à nos fautes.
Seulement le temps de cette prise de conscience peut s’étendre sur la durée selon les personnes et leurs rapprochements intimes avec Allah, le Miséricordieux.
Dans la religion musulmane, l’homme doit sans arrêt se reprendre, se corriger, s’éduquer de la plus belle manière qu’il soit, soit en se rapportant au Saint Coran ou aux hadiths authentifiés.
La vie est un long parcours, un chemin semé d’épines et d’obstacles plus ou moins dur.
A l’instar d’un labyrinthe, le chemin à prendre peut ne pas être le bon mais à force de volonté et de détermination la possibilité de voir la lumière et de s’en imprégner est possible.
L’objectif de chaque musulman est de devenir « sage, d’atteindre la sagesse et de s’y accrocher autant qu’il peut jusqu’au jour où chacun de nous devrons présenter nos bonnes œuvres à Allah Le Clément.
Chaque individu est différent et chacun aura un parcours et des obstacles qui varieront en fonction de notre degré de foi.
Je pense que le labyrinthe en question dont j’ai parlé présente pour chacun d’entre nous des portes fermées représentant le pêché, le mensonge, l’hypocrisie, la colère, l’orgueil, la rancœur etc.
Des portes auxquelles nous avons été ou nous sommes toujours confrontés.
Il est possible avec la seule crainte d’Allah et le retour vers lui nous en détourner et remplacer ces portes par des portes représentant l’honnêteté pour le mensonge, la patience pour la colère, le pardon pour la rancœur etc.
S’en tenir au bon comportement n’est pas à prendre comme quelque chose d’imposer pour soi mais comme préservation de soi.
Nous avons été crée par Allah Le Glorieux et par le bon comportement il nous veut la préservation autant de notre âme que de notre corps. Dans cela il faut voir la volonté du mieux-être et du vivre mieux pour chacun d’entre nous.
C’est ainsi donc qu’il faut le voir et non comme certains peuvent le dire comme une soumission aveugle ou encore une contrainte.
Loin de tout cela le bon comportement, qui englobe autant interdits et obligations, n’est que la recette d’une vie apaisée.
Aussi, je dirais que les interdits qui nous incombent doivent être pris comme un coaching personnel.
Dans un coaching personnel il y a des étapes à franchir pour devenir meilleur. Ici, le but final sera de plaire à Allah Le Tout-Puissant et gagner sa place au paradis en réussissant à se rapprocher au plus près du bon comportement.
Pour ce faire, plusieurs possibilités comme :
– définir des objectifs dans le mois ou la semaine à effectuer sans vouloir trop en faire et par défaut se décourager et abandonner.
– s’encourager entre frères et sœurs, femmes et époux, parents et enfants… en se faisant des rappels
– par la lecture aussi bien du Coran ou des histoires des prophètes
– en regardant des documentaires sur la création d’Allah. Cela peut permettre d’avoir un regard différent sur le monde et la magnificence de la nature par exemple
– créer un groupe d’amies pour échanger sur le bon comportement et se donner des conseils réciproques
– etc.
Le labyrinthe dans lequel nous sommes, varie tellement d’une personne à l’autre, que selon les objectifs propres de chacun, le chemin menant vers la lumière se fera selon le déterminisme mis en place pour y arriver.

téléchargement (41)

Selon moi chaque être humain possède des qualités qui parfois font penser qu’il n’y a pas d’espoir vers un retour au bon comportement et pourtant Ô combien de personnes Allah par sa miséricorde, par sa bonté et sa grâce les a guidés.
Je terminerais ce billet en finissant par ces termes :
En chacun de nous se trouve une lumière qui ne demande qu’à briller de plus belle alors ne la laissez pas s’éteindre.
« La bonne action et la mauvaise ne sont pas pareilles. Repousse (le mal) par ce qui est meilleur; et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux. Mais (ce privilège) n’est donné qu’à ceux qui endurent et il n’est donné qu’au possesseur d’une grâce infinie.» ( Sourate 41, Versets 34 et 35)
Affectueusement Hayat B.

Tous droits réservés

Se mentir à soi-même

téléchargement (40)

Combien d’entre nous pensons vivre heureux ou épanoui dans notre vie nous convainquant que tout va pour le mieux ?

Le refus de voir parfois la réalité en face, d’affronter ses plus grandes peurs en acceptant la vérité, d’ouvrir tout simplement les yeux est un comportement d’autodéfense qui consiste imaginairement à ne pas souffrir.

Bien évidemment ce n’est pas le bon comportement à avoir car la réalité finit toujours par nous rattraper et la chute est plus difficile.

Passer son temps et sa vie à “s’auto-tromper” peut mener une personne selon son degré de force mentale et psychologique à sa propre perte et cela de différentes façons : maladies graves, dépression, folie, hystérie, angoisse, stress, etc.

De façon inconsciente, nous faussons la réalité et nous convainquons que ce que nous vivons est meilleur pour soi au point d’y croire.

Pour exemple je citerais un homme qui souhaite absolument prendre pour épouse une femme pieuse et de caractère noble.

Après plusieurs tentatives et n’arrivant pas à obtenir une réponse favorable à sa demande, l’homme en question se convainc que finalement ce n’est pas la femme qu’il recherche, pas assez pieuse et fait ainsi face à sa frustration en refusant la réalité qui est que la femme n’a pas souhaité répondre favorablement à sa demande.

Il ressent le besoin de se mentir afin de ne pas ressentir du mal-être, de la tristesse après avoir reçu une réponse voulue contraire à sa demande.

Sa demande n’ayant pas été satisfaite il préfère s’inventer une réalité et rester dans sa zone de confort.

Il y a aussi les personnes qui commencent par se mentir une fois puis tombe dans le piège infernal du mensonge dans lequel ils ont du mal à se sortir.

Ils se mentent à eux-mêmes et à leur entourage pensant apaiser leur souffrance inconsciente et ainsi valider leur imaginaire.

Ce comportement entraîne le concerner à croire réellement à ce qu’il raconte et au sentiment de bonheur qu’il pense ressentir.

Il en découle une vérité imaginaire qu’il leur est impossible d’invalider et personne ne pourra les convaincre qu’ils sont dans le faux puisqu’ils y croient fermement eux-mêmes.

Ce n’est que sous l’effort d’une réflexion personnelle et par l’appui d’un spécialiste que ces personnes peuvent sortir de leur réalité mensongère.

La vérité est bien meilleure, elle mène vers la plus belle des voies : celle de la sagesse, du bonheur et de la sérénité.

téléchargement (38)

Affectueusement Hayat B.

Tous droits réservés

suivez moi

Les hormones pendant la grossesse. Parlons-en !

images (73)

Attendre un enfant est source de bonheur et de joie de vivre. C’est un état dans lequel la femme est émerveillée par l’évolution de ce petit être dans son ventre, elle est comme sur des nuages sur lequel elle savoure tous les instants.

Euhhhhhh STOP !

Il faut dire que toutes les femmes ne vivent pas la grossesse de la même façon. Le corps de la femme à l’intérieur subit des transformations qui ont des conséquences sur son état aussi bien psychologique que physique.

Certaines sauteront l’étape des vomissements, des courbatures, des douleurs abdominales ou étirements musculaires quels qu’ils soient.

Je me souviens d’une amie qui sautait et était en pleine forme lors de sa grossesse.

D’ailleurs, certains maris n’hésitent pas à faire la comparaison et à penser que l’on fait la comédie lorsque les hormones nous chamboulent. C’est juste agaçant pour ne pas dire autre chose !

Ah oui ces sacrées hormones, parlons-en !!!

Pendant que certaines savourent les étapes de leur grossesse, d’autres souffrent.

Il n’en reste pas moins qu’avoir un enfant est un bienfait inexplicable et magique, c’est un don de Dieu Le très Haut.

Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que l’on oublie avec le temps les douleurs de l’accouchement et les difficultés de la grossesse.

Je reviens à ces hormones ! Il faut savoir que la femme enceinte ou la femme qui vient d’accoucher subit l’effet indésirable des hormones.

Certaines tombent dans le baby blues et d’autres sont irritables, très nerveuse au point de sauter sur le conjoint !

Je plaisante mais la réalité n’est pas loin !

Il faut savoir que chaque femme est différente et va réagir de façon différente selon sa grossesse et que les comparaisons n’ont absolument pas lieu d’être avec les femmes enceintes qui vivent leur grossesse sans effets secondaires.

La femme enceinte a besoin d’une attention particulière et c’est là l’épreuve des hommes.

La patience et la tendresse envers leurs femmes doivent être à la hauteur de leur douleur et de leurs envies.

Les hommes se plaignent souvent de l’état de leur femme qu’ils ne maîtrisent pas et au lieu de lui apporter de la douceur ils montrent un désintéressement et un ras-le-bol.

Pour certains c’est CALIMERO qui prend place ! Les pauvres ils subissent ce n’est vraiment pas facile ! Rrrrrrr

images (74)

A l’instar du syndrome prémenstruel, combien de femmes redoutent l’arrivée de leurs menstrues.

Les effets sont différents d’une femme à une autre. De forts effets indésirables (fatigue, irritabilité, vomissements, douleurs abdominales…) peuvent aller jusqu’à paralyser la femme et la clouer au lit !

Il est très compliqué pour la femme, qui subit cet état, d’être en plein self-control.

Les effets du syndrome prémenstruel se retrouvent dans la grossesse aussi fort et parfois plus fort encore selon la femme.

Rien n’est facile, seule la patience et le réconfort ainsi que la douceur sont recommandées envers ces femmes qui, avec ces petits ingrédients, pourraient mieux vivre son état.

Lorsqu’on est un couple, l’attention va dans les deux sens. Avec de la bonne volonté on peut apporter un peu plus de bonheur dans sa vie alors ne soyez pas avar en petites attentions.

Fraternellement

Hayat B.

Tous droits réservés

Violence psychologique

images (69)

On a beau dire ce que l’on veut la violence psychologique existe bel et bien !

Certains diront que « c’est du n’importe quoi  » , d’autres « de la comédie » ou encore « de l’invention ».

La violence psychologique existe depuis bien longtemps si ce n’est qu’aujourd’hui elle est sortie de l’ombre pour enfin être exposé au grand jour et cela ne plaît pas forcément !

Souvent les femmes ne se rendent pas compte qu’elles subissent ce type de violence soit parce qu’elles n’en ont jamais entendu parler ou bien parce qu’elles pensent que cela ne sera pris au sérieux.

Il faut savoir que les mots peuvent être violent, douloureux mais aussi destructeur au point de mener la personne sujette à cette violence à la dépression, à une perte de confiance totale en ses valeurs.

Les manipulateurs ont souvent un complexe d’infériorité par rapport à leurs femmes lorsque celle-ci travaille par exemple et de ce fait utilise la parole comme outil de déstabilisation. 

images (27)

Les paroles autant que les moqueries d’ailleurs ont un impact sur le mental d’une personne et sont souvent utilisées par vengeance, jalousie et envie.

Le fait d’entendre chaque jour des paroles qui blessent, qui vous arrache le cœur et vous paralyse a des conséquences sur soi, sur sa santé et principalement sur le mental.

Le Saint Coran évoque la création de la femme en ces termes : « elle est créé de la cote de l’homme ».

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui croit en Allah et au jour dernier qu’il ne cause pas de gêne à son voisin et soyez bon avec les femmes. En effet elles ont certes été crée d’une côte et ce qui est le plus tordu de la côte est sa partie supérieure. Si on veut la redresser on la casse et si on la laisse elle reste tordue. Soyez bon avec les femmes ».

(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5185)

Il n’est pas compliqué de comprendre par cette merveilleuse parabole que la femme est sensible, fragile et qu’il est bon de la traiter avec bienveillance, bonté, amour et douceur.

Avec un traitement contraire, on le voit avec les divorces, à force de trop tirer sur la corde, la plupart des femmes s’effondrent.

De par sa sensibilité, la femme, reste malheureusement la proie facile, il n’en reste pas moins que toutes les femmes ne sont pas les mêmes ! A chacune je dirais sa sensibilité.

Ceci étant dit, faire abstraction de paroles rabaissantes n’est pas si simple.

Cette violence psychologique finit par détruire ces femmes fragiles, qui finissent par penser qu’elles ne valent rien. 

L’objectif premier dans ces cas est de se convaincre à tout prix que vous êtes tout le contraire des critiques que vous supportez, que vous êtes une bonne personne et que vous méritez d’être respectée.

Le fait d’avoir été longtemps dénigrée vous fait tout rater au point où vous avez le sentiment d’être “une incapable” mais il va de soi que cela n’est la conséquence que d’un traitement psychologique négatif.

Il est donc urgent de se détacher de cette fausse croyance et de croire en vos capacités.

Il faut savoir que les résultats d’un travail sur soi ne se constate jamais dans l’immédiat ! La patience et la volonté de sortir d’un harcèlement psychologique se font doucement mais sûrement.

Il est primordial de se répéter chaque jour des mots positifs et valorisants pour forger sa carapace.

Si vous ne croyez pas en vous, ce n’est certainement pas votre conjoint, qui passe son temps à vous dévaloriser, qui vous y aidera bien au contraire !

Estimez-vous à votre juste valeur et contrez les mauvaises critiques. Affirmez-vous et pour cela commencez par vous aimer.

Pour ce faire il faut le VOULOIR. Donnez-vous la chance de vivre mieux et d’avoir confiance en vous.

Fraternellement

Hayat B.
Tous droits réservés

images (30)