Mélancolie …

15

La fin du Ramadan approche et me voilà prise d’un sentiment de mélancolie à l’idée de savoir que ce mois béni se termine.

Malgré le cumul de la fatigue avec des couchers tardifs, un lever très matinale pour la salât de l’aube et à nouveau un lever chaotique pour emmener les enfants à l’école, il n’en reste pas moins que le plaisir de vivre un mois où règne une ambiance familiale, apaisante, une volonté forte d’entraide, de dons etc. reste spécial et unique.

Ce mois de Ramadan, comme chaque année est un bienfait inestimable. Durant cette période, je me suis toujours senti plus légère, envahie par une lumière intérieur qui intensifie ma foi et me rappel à quel point nous ne sommes que de passages et qu’à chaque mauvaise action il nous sera comptée un péché.

Ce mois de Ramadan est une leçon de vie pour tout musulmans. A travers ce jeûne le comportement doit être corrigé, modifié et remplacer. Le but est de revoir ses mauvaises actions ou ses mauvaises habitudes afin de devenir meilleur et de ce fait de plaire à Allah Le Glorieux.

Ce mois est une occasion de multiplier les invocations, les prières ainsi que l’aumône. Se consacrer à notre créateur durant un mois complet. La beauté de ce mois est juste grandiose et c’est donc avec amertume que ce mois fait place à la fête de l’aïd el Fitr.

Une fête qui d’ailleurs marque la fin de ce mois béni mais en même temps le début d’une « nouvelle année » où les bonnes résolutions sont au premier rang.

C’est donc avec un mélange de joie et de mélancolie que je vous souhaite une bonne fête de l’Aïd en avance et profite de ces derniers jours pour invoquer Allah Le Clément d’accepter notre jeune, de nous guider vers le droit chemin, de faire entrer en nos cœurs sa lumière et de nous compter parmi les gens du paradis.

Amine

Hayat B.

suivez moi