Divorce entre Tradition et Religion

téléchargement (3)

Beaucoup d’entre nous confondent tradition et religion et cela n’est pas sans conséquences sur notre vie familiales et sur notre comportement.

Parfois une coutume est considérée comme faisant parti de la religion alors qu’elle est contraire.

Par ignorance, nous faisons des choix désastreux et souvent irréparable, raison pour laquelle il est de notre devoir de chercher à savoir, à connaître les droits et les interdits de chacun.

Je prends l’exemple du couple, on voit trop souvent les familles s’immiscer dans les décisions du couple, donner des conseils parfois fatals ou encore pousser l’un d’entre eux à commettre l’irréparable pensant que c’est la meilleure solution pour le couple.

Généralement par manque de connaissance quant à ses devoirs envers son époux ou son épouse, nombreux sont ceux qui se laissent influencer par les mauvais conseils de la famille.

Il y a souvent et malheureusement des membres de la famille qui par l’absence de savoir pensent passer avant le mari ou l’épouse.

Il est important de se raccrocher au fait qu’un couple a une valeur inestimable dans le sens où l’on partage sa vie avec une autre personne qui a été choisi pour fonder une famille et donc former un bloc unit, élever des enfants ensemble, partager une intimité, etc.

Lorsque le bloc est solide il en va de la responsabilité des deux conjoints de le préserver. Laisser une brèche se former signifie laisser entrer la famille ou d’autres personnes à l’intérieur de « ce bloc » et de ce fait fragiliser la relation.

J’ai pu observer le fait que lorsqu’un couple en arrive à se séparer, se donne raison par le choix qui a été fait en justifiant cela par le mauvais comportement de l’autre.

Je constate qu’on valide généralement ses mauvais choix en prétextant que finalement l’autre s’avère être une mauvaise personne.

Il faut dans ce cas faire appel à sa raison et se rendre compte que cela fait partie de l’être humain, certains lorsqu’ils se sentent attaqué, réplique parfois certes de la mauvaise façon mais se sente blessé, humilié et la seule réponse à ces attaques est malheureusement « la guerre ».

A cet instant, la porte a été grandement ouverte à Cheytan et il difficile de s’avouer fautif quant à ses agissements. Notamment l’implication de la famille dans ce genre de conflits n’est absolument pas objective bien au contraire chaque famille prend parti de son enfant et n’arrange pas les choses mais à l’inverse les compliques.

Il est nécessaire de mettre des barrières, se faire violence et de mettre les choses au clair dès le départ avec son entourage afin d’éviter des conflits.

Laisser passer certains comportements ou écouter de mauvais conseils c’est ouvrir la porte à l’intrusion dans sa vie de couple et il est difficile par la suite de s’en défaire.

téléchargement (4)

Taper du poing sur la table lorsque cela va dans le bon sens c’est rester en cohésion avec l’Islam.

Le principal est de garder en tête la finalité de son bon comportement et ses conséquences.

Combien de fois, ai-je entendu des discussions sur le beau-fils ou la belle fille sans que cela n’est de conséquences sur le comportement de la personne.

Il n’est pas interdit d’avoir un avis sur la personne, ceci dit il est du devoir de tout musulman de s’abstenir d’influencer ou de colporter de fausses accusations sur la personne.

On pense souvent bien faire en voulant suivre les conseils de sa famille, notamment la maman, mais tout conseils n’est pas forcément bon à suivre.

Les disputes, les désaccords entre époux est à gérer au sein même du couple. Lorsque l’on parle d’intimité, elle englobe également les « dires » entre époux, les disputes.

Bien entendu, l’Islam nous enseigne que lors de conflit il est bon de faire appel à une personne de chaque famille mais ATTENTION pas n’importe qui. Des membres de la famille qui use de raison et de justesse en prenant la responsabilité d’être aussi juste que possible quand bien même cela va à l’encontre de sa propre famille.

La raison doit primer. Nous sommes tous doués de raison, c’est la raison pour laquelle utiliser sa raison et la lier aux recommandations d’Allah Le Glorieux est une obligation afin de ne pas tomber dans l’erreur et commettre des fautes auxquels nous devrons répondre le jour du jugement.

Il est certes difficile de tenir tête à sa famille notamment lorsque l’on craint la mise à l’écart de celle-ci mais le choix est vite fait en particulier lorsqu’il y a des enfants au sein du couple.

images (10)

Choisir la sérénité quitte à se mettre à dos sa famille est certes une épreuve mais la famille avant tout est au sein même de son propre foyer.

Beaucoup ont tendance à oublier que la femme lorsqu’elle se marie « appartient » à son époux dans le sens où elle a des devoirs envers lui tout comme lui envers elle, un respect et une confiance mutuelle.

Je trouve tellement triste de voir à quel point la tradition ou encore une certaine façon de vivre et de penser étouffe les recommandations de notre créateur au point où l’homme en général est persuadé de détenir la vérité sans se reporter au Coran ou à la Sounnah de notre prophète bien aimé Aleyhi Salat Wa As Salam.

Nombreux sont ceux qui restent sur des « on dit » et ne cherche pas à se rapprocher de notre créateur.

Combien de couple ai-je vu s’éclater par l’intrusion de la famille principalement et combien se sont retrouvé au départ appuyé, aidé et au final délaissé par leur propre famille.

Ces personnes deviennent quelque part « un boulet » comme le dit une amie à moi étant dans cette situation avec 3 enfants !

Tout le monde est présent lors des conflits et plus personne n’est là lorsqu’au final sa situation n’évolue pas.

Et oui, beaucoup se sont retrouvé « seul » à gérer leurs enfants, à penser à la garde lorsque l’on travail, aux problèmes financiers et j’en passe ! Une maman solo c’est pas simple !!!

Ce genre de situation est horriblement attristant parce que les femmes notamment se retrouvent humiliée au point de ne plus se tourner vers leur famille.

Elles préfèrent rester en difficulté que d’appeler à l’aide se considérant comme un poids pour leur famille.

Cet article me tenait à cœur parce qu’il faut connaître les conséquences de ses actes, se projeter sur l’avenir lorsqu’une décision aussi importante est prise.

La famille est très importante en Islam mais les recommandations de notre créateur le sont encore plus.

N’oublions pas qu’il y a des choses permises mais qui sont réprouvées par Allah Le Très Haut car celles-ci causent du tort.

« La chose la plus détestée auprès d’Allah, mais qui est permise, est le divorce. »
Rapporté par Abû Dâwoud, Ibn Mâdja et authentifié par al-Hâkim – Celui-ci a été considéré comme faible par Al-Albânî.

Beaucoup disent : « c’est autorisé, ce n’est pas pour rien » mais gardons à l’esprit le plus important c’est que ça reste la chose la plus détestée.

Alors plutôt que de vivre avec des regrets (et l’on sait à quel point regretter ses erreurs est tellement difficile à accepter et à supporter) posez-vous quelques instants et ravaler votre fierté car cela n’en vaut pas la peine !!!

Le but n’est pas d’avoir le dessus sur l’autre ou de démontrer que l’on a raison mais de préserver sa propre famille en particulier les enfants, qui dans tout ça ne demande rien !

Voire ses enfants dans une ambiance équilibrée n’est-ce pas meilleur ?!

J’ai une énorme pensée à ces femmes divorcées qui ont pour certaines subit involontairement leur séparation en n’ayant pas su trancher et voire leurs priorités.

N’hésitez pas à vous exprimer, je répondrai avec plaisirs à vos questions ou remarques.

Je vous aime Fi Allah, votre sœur Hayat B.

Tous droits réservés

suivez moi