Le pardon

 

thjxd98muf

Il est difficile d’accorder son pardon lorsque l’on a été opprimé, victime de médisance, violenté autant physiquement que psychologiquement.
On reste bien souvent dans un état de colère intérieur qui nous ronge et nous empêche d’accepter de pardonner.
On se renferme sur soi parce qu’il est délicat d’accepter que l’on a été victime d’un mal, d’une humiliation.
On se sent touché dans son honneur.
On dit que le temps panse les blessures, on dit qu’avec le temps on oublie, on dit aussi que le temps est un remède à tous nos maux.
Néanmoins chaque personne réagit de façon différente. Certaine n’arrive pas oublier, à passer à autre chose parce que prisonnière de leur haine, de leur rage et parfois du désir d’obtenir vengeance pour le mal subit; d’autre ont la capacité de faire rapidement le deuil de leur douleur.
Il est utile et recommandé à tous musulmans de pardonner. Le pardon en Islam est une valeur noble et apaisante pour le cœur. C’est non seulement un bien pour soi mais aussi pour les autres qui nous entourent.
Être en présence constante de personnes rongés par la haine est éreintant et exténuant à la longue.
Quoi de mieux que de pardonner et d’accepter le pardon afin d’obtenir une rétribution de la part de notre créateur !
Pardonner c’est plaire à Allah Le Sublime et ne pas céder aux suggestions de Cheytan, le maudit; C’est aussi refuser de noircir son cœur pour choisir la sérénité.
Tous croyants par le pardon raffermit son cœur et se rapproche d’Allah Le Très Haut.
Parfois il arrive qu’on pense avoir pardonné mais à un moment particulier le sentiment de rage nous envahit. C’est donc tout un travail sur soi à faire pour arriver à réellement pardonner.
Il faut garder en tête que tout évènement n’arrive que selon les ordres d’Allah Le Sublime. Je veux dire par cela, que si un mal nous atteint c’est selon la volonté de notre créateur et qu’il est de notre devoir d’accepter ce mal et d’avancer avec.
Se résigner par le pardon est un acte plus que méritant.
Nous avons tous conscience que personnes n’est parfait, nous sommes fait d’imperfections et nous avons été crée pour faire nos preuves dans la vie d’ici bas et de ce fait nous devons éviter au maximum les pêchés.
Cheytan, le bannit, est présent dans tous nos moments de faiblesse et il est capable de nous égarer sans que l’on s’y attende. Les douas de protection nous sont d’ailleurs conseillés pour lui barrer la route.
Ce que je souhaite faire passer comme message, c’est que lorsqu’un musulman nous fait du mal et que parfois il se laisse prendre dans les filets d’Iblis, il n’est malheureusement pas tout à fait maître de lui même et nous savons que l’erreur est humaine.
C’est la raison pour laquelle, je pense que tous musulmans à droit à une seconde chance. Le but d’un musulman est de pardonner parce que rien ne nous met à l’abri d’un pêché.
Allah Le Majestueux ne nous dit il pas qu’il est d’une grande miséricorde pour ceux qui se repentent ?! Qui sommes nous donc pour refuser le pardon d’un frère, d’une sœur !
Pourquoi nous est-il conseillé de pardonner hormis le fait d’obtenir la satisfaction d’Allah Le Glorieux ?
Et bien toutes recommandations faites aux musulmans n’est pas anodine !
Ce qu’il faut savoir c’est que des scientifiques américains ont démontré que les personnes qui pardonnent ont une meilleure santé autant physique que moral que les personnes qui s’enferment dans un tourbillon de rage, de haine et de rancœur.
Il est également démontré selon une autre étude que la dépression, le stress, les maladies psychologiques sont beaucoup moins présentes chez les personnes religieuses parce qu’elles relativisent les évènements marquants vécus dans leur vie.
Le pardon, quand bien même n’étant pas à la porté de tout le monde, est un remède, un bienfait qui rend plus heureux, plus serein et qui élimine tout soupçon de colère dans le cœur.
De nombreux versets du Coran mentionnent l’importance du pardon comme le verset 40 de la Sourate 42 (La Consultation) :
« La récompense d’une mauvaise action est une mauvaise action. Celui qui pardonne et corrige, son salaire incombe à Dieu. Il n’aime point les injustes. »
Pour les sœurs souhaitant avoir des conseils pour accéder au pardon et apaiser leur cœur de toute noirceur voici un article à ce sujet : Les clés du pardon.
En attendant, je vous remercie pour le temps accordé à cet article. N’hésitez surtout pas à laisser vos commentaires ci dessous.
Votre sœur Hayat B.

Tous droits réservés