Les clés du pardon

                                                th4ueybsim
Apprendre à pardonner pour un bien être intérieur et une vie apaisante est une nécessité pour mieux avancer dans la vie mais aussi pour ne pas « polluer » son entourage avec ses rancœurs et sa rage.
Voici pour ma part les 12 étapes à suivre pour y arriver et atteindre une sérénité profonde :
1- La première étape est la plus importante dans le sens où c’est l’étape d’ouverture vers le pardon.
PRENDRE LA DECISION DE VOULOIR PARDONNER
Il est primordial de cesser de vouloir la vengeance à tout prix, de s’engouffrer dans un échange d’injures et de coups bas.
Agir ainsi, c’est finalement envenimer la situation et l’amplifier. Ce n’est pas parce que l’on ne réplique pas que l’on est faible il est important de se le répéter pour éviter à Cheytan, le bannit, de vous influencer dans vos décisions.
Se répéter sans arrêt qu’il ne faut pas se plonger dans cet océan de haine.
Pardonner passe par le Courage de savoir faire en sorte d’arrêter des échanges houleux.
2- Bien évidemment prendre la décision de vouloir pardonner est une chose encore faut-il reconnaître qu’on a été offensé.
ACCEPTER D’AVOIR ETE VICTIME
Il est compliqué d’accepter qu’on a été victime parceque souvent trop fière ou encore honteuse de ne pas avoir assez défendu sa cause ou bien parceque l’injustice subit a été humiliante etc.
Il faut savoir qu’accepter d’avoir été victime ne veut pas dire que l’on a été faible ou pas assez forte ! Les évènements parfois inattendus ne nous laisse pas le temps de réagir convenablement sur le moment, on se laisse donc surmener par tout ce qu’il se passe et la réaction ne vient que plus tard.
On ne sait plus trop quoi penser dans ces moments là, on se sent dépassé. On en arrive à croire que l’on est certainement en tord, que l’on a mal fait les choses etc.
Stop avec ces idées ! Il faut accepter que la personne nous a injustement fait du mal et que vous n’y êtes pour rien si tel est le cas bien évidemment !
Cela ne veut pas dire qu’il faille ne pas pardonner mais remettre les choses dans leur contexte de façon claire permet de pardonner et ne pas se donner l’illusion d’avoir pardonner.
Accepter d’avoir été blessé c’est cassé les mécanismes qui nous empêchent de vouloir trop souffrir et donc d’accéder au pardon trop vite.
3- La troisième étape est de pouvoir PARLER avec une personne « de raison » de votre mal être.
Je ne parle pas de la famille, parce que malheureusement, la famille, prend complètement parti de votre situation sans prendre de recul puisque l’émotionnel prend le dessus.
Une amie par exemple ou une psychothérapeute musulmane qui puisse vous écouter et vous conseiller de façon plus objectif vous permettra d’extérioriser et de vous confier complètement à elle.
Mettre des mots sur ses blessures intérieur c’est important, on néglige ce fait, mais ça nous fait sentir mieux, plus légère. En bref pouvoir, se libérer d’un poids profond qui ne nous lâche pas d’une semelle en se confiant !
4- ARRETER DE SE VICTIMISER
Fait très important, on a tendance parfois à surenchérir, à grossir un évènement, une injustice. Se victimiser sans arrêt n’apporte rien de bon et surtout ne vous permettra pas d’accéder au pardon.
Tout musulmans doit d’ailleurs se complaire de tout ce qui lui arrive dans la vie, quand bien même certains éléments sont difficile.
Remercier Allah Le Glorieux pour tout ses bienfaits. N’y a t-il pas pire que nous dans le monde ? Nous en connaissons la réponse.
Chaque personne victime d’un mal doit faire le deuil de ses blessures et laisser cela derrière lui pour ne pas passer son énergie à ressasser le passé.
Pleurer un bon coup, se plaindre à Allah Le doux, le Miséricordieux, lui demander son aide, je vous assure que les douas sont exaucés lorsqu’elles sont faites avec le cœur.
5- SE PARDONNER
Pour se pardonner c’est accepter finalement d’avoir été blessé mais aussi d’avoir laisser naître en vous une partie agressif.
Au final, lorsque l’on est en colère, que l’on est dépassé par tout, on est non seulement victime mais agresseur en même temps puisque l’on développe en nous une défense malsaine.
Il est dès lors utile de lâcher prise en vous débarrassant de votre colère et de l’esprit de défense qui entraîne la vengeance et ne laisse pas de place au pardon. D’ailleurs, vous pouvez consulter un article sur la colère en cliquant ICI.
6- COMPRENDRE
Le pardon peut se faire plus facilement lorsque vous cherchez finalement à comprendre les agissements de la personne qui vous à fait du mal.
Il va de soi que la personne reste responsable de ses actes, mais le pardon que l’on souhaite lui accorder peut aider via la compréhension de ses agissements.
Parfois, l’entourage familiale ou autres de la personne, peuvent provoquer un comportement qui n’est pas habituel chez elle ou encore le manque d’assiduité dans la religion et bien d’autres raisons.
Nous sommes tous imparfait et  je demande à Allah de nous guider, de nous unir, de nous épargner les châtiments de la tombe, de nous faire entrer par les portes du paradis et de nous préserver des murmure de Cheytan, le bannit In Shaa Allah.
Hayat B.

Tous droits réservés