Les anniversaires : Une fête d’origine Païenne

 

Fêter un anniversaire et bien  « c’est  pas grave », « c’est pour les enfants », « on fête mais c’est juste un délire, on est musulman avant tout », « faut arrêter de tout interdire sinon on fait plus rien » etc. Voilà en partie ce que l’on peut entendre sur le fait de fêter les anniversaires. Toutes les excuses sont les bienvenues pour justifier son comportement et surtout faire de cet acte quelque chose de banale.
Il faut savoir et chercher surtout à comprendre d’où provient cette célébration et principalement si elle est en accord avec notre religion l’Islam.
Tout musulman doit chercher et s’intéresser à valider ou non un comportement. Il nous est interdit d’imiter tout simplement une population, sans la juger bien évidemment, afin de se préserver de tout pêché.
On entend souvent et de plus en plus dire « il faut s’intégrer », « s’assimiler aux différents groupes » mais qu’en est-il alors de l’obéissance à Allah le Sublime ?
Toute personne est libre de faire ce qu’elle souhaite, ceci dit, il est nécessaire de faire un petit rappel aux personnes pratiquant des fêtes païennes, chrétiennes etc.
Qu’en est-il donc de  l’origine des anniversaires ?
Leurs origines sont liées à la magie et à la religion. Les bougies que l’on allumait servaient à protéger des démons selon leurs croyances. Ils pensaient ainsi assurer la sécurité pour l’année à venir et assurer à chaque naissance une protection pour leurs enfants par un esprit bienfaiteur.
Le christianisme avait rejeté cette célébration la jugeant contraire à leur religion et faisant partie des coutumes païennes. Ce n’est que plus tard que la célébration a été finalement adopté par de bon nombre de chrétien comme d’ailleurs de musulmans malheureusement.
D’ailleurs, on retrouve cette croyance persistante à travers l’expression « ton ange gardien », « la marraine la bonne fée » ou encore le « saint-patron ».
En allumant les bougies la croyance selon laquelle il faut faire un vœux vient de ces différentes croyances, pensant qu’en soufflant les bougies en une seule fois et en souhaitant très fort quelque chose cela se réalisera.
On attribue aujourd’hui aux bougies comme un pouvoir de réaliser ses souhaits !
Une autre superstition associée aux vœux d’anniversaire est que si la personne révèle son vœu, celui-ci ne pourra s’accomplir. Il est très courant que ce soit la personne fêtée qui découpe la première part du gâteau.
Concernant le gâteau, cette tradition remonte à la Grèce antique. Cela est de ce fait lié à la mythologie Grec. Qui dit « mythologie Grec » dit « Associations ».
En effet les grecs mangeaient du gâteau pour honorer Artémis, celle qu’ils considéraient comme la déesse de la lune et de la chasse. Qu’Allah nous préserve !
Ils fêtaient l’anniversaire de cette dernière avec un gâteau au miel, rond comme la Lune, éclairé par des cierges pour imiter la lueur de la lune, et ils se mettaient à genoux pour prier avant de souffler les bougies. C’est aussi pourquoi aujourd’hui les personnes fêtant leur anniversaire font un souhait quand ils soufflent les bougies.
Je vous conseille une vidéo sur YouTube à regarder du célèbre et fiable savant Ibn Baz. Titre de la vidéo : CELEBRER L ANNIVERSAIRE IBN BAZ
En espérant vous avoir éclaircit sur le sujet, je vous retrouve In Shaa Allah dans un prochain article Biidni Allah.
Fraternellement votre sœur fi Allah Hayat.
Hayat B.

Tous droits réservés