Peuple Rohingya

Comment comprendre la persécution et le génocide actuel en Birmanie contre le peuple musulmans Rohingyas ?
Les Rohingyas, se sont convertis à l’Islam au XVe siècle. C’est un peuple de descendant turcs, mongols, arabes, bengalis voire aussi portugais. Ils vivent dans l’état d’Arakan (partie jaune sur la carte) rattaché à la Birmanie en 1948 et séparé par une chaîne de montagne (Arakan Yoma).

etat-darakan-rohingya

Lors de la guerre entre l’Empire britannique et la Birmanie, les Rohingyas apportent leur soutient aux anglais, ce que les birmans ne pardonnerons jamais.
A l’indépendance de la Birmanie, en 1948, les Rohingyas sont alors rejetés et persécutés.
C’est d’ailleurs la minorité la plus percutés au monde attesté par l’ONU, qui malgré ce constat n’agit pas. Après tout ce ne sont que des musulmans !
Ce sont des populations capturés, brûlés vifs, violée, torturés dans l’impunité totale et le silence du monde entier.
D’ailleurs entendez-vous parler de ce peuple persécuté ???? Avez-vous vu des soutiens du type « Je suis Rohingya » ? Bien évidemment que non !
Vous rendez vous compte je n’ai eu échos de ce peuple que très récemment et cela à travers Facebook. D’ailleurs un jeune Homme prénommé Moussa Ibn Yacoub, se porte avec une équipe, comme défenseur des droits de cette population privée de tous droit et de vie.
Je me sentais donc dans l’obligation de dénoncer cette injustice flagrante et inadmissible de ce peuple opprimé à travers cet article qui j’espère sensibilisera beaucoup d’entre vous biidniAllah.
Il faut savoir que cette population depuis notamment 2012 se voit victime de violences terribles, des violences inter ethniques entre musulmans et bouddhistes. Les bouddhistes de cet état accusent les musulmans d’être à l’origine du meurtre et viol d’une jeune bouddhiste, ce qui a provoqué un sentiment de haine envers les musulmans.
De nombreuses maisons de musulmans Rohingya ont été incendiés laissant de nombreuses familles sans abri et dans une extrême précarité.
Rien n’arrange les choses avec un président Birmans (Thein Sein) qui prône cette violence sans état d’âme et qui n’incite absolument pas les Birmans à revenir dans le calme bien au contraire.
Nous avons ceci dit une arme bien plus puissante en notre possession que nous devons utiliser. Il est de notre devoir d’invoquer Allah le Sublime, de multiplier les douas afin que soit libéré ce peuple injustement massacré et opprimé.
Nous nous devons de souhaiter pour nos frères et sœurs ce que nous souhaiterions pour nous même. Nous ne devons pas nous sentir impuissant car la puissance d’une Doua est indescriptible.
Qu’Allah le très haut préserve ce peuple et tous les peuples opprimés dans le monde entier inchAllah.
Fraternellement votre soeur Hayat B.

Tous droits réservés